Articles Tagués ‘entreprise’

Les équitables pionniers de Rochdale 1844

E.Leclerc père et fils

Depuis 1844, la création de la première coopérative de commerçants – Les Équitables pionniers de Rochdale -, au mouvement E.Leclerc, un des premiers distributeurs en France face à de très fortes puissances capitalistiques, les réseaux du Commerce Associé ont parcouru un immense chemin. Ils représentent près de 30% du commerce de détail en France. Ils couvrent près de la moitié des marchés de l’optique et de la pharmacie. Ils comptent parmi eux des réseaux européens et mondiaux dans différents secteurs comme Intersport, Best Western ou Orpi. Leur force repose sur un cercle vertueux qui pourrait surprendre plus d’un observateur économique : la performance et l’humain. Ce sont avant tout de grands « commerçants » qui savent gérer des affaires pérennes, dégager les niveaux de profit essentiels à assurer leur développement et à maintenir leur place au coeur de la modernité (concepts de points de vente, commerce digital, techniques élaborées d’achat, de stockage et de distribution). Mais ce sont surtout des « hommes » qui se cooptent entre eux. Ils parrainent et forment les nouveaux entrants, partagent les bénéfices, décident ensemble des orientations stratégiques comme des actions opérationnelles de l’ensemble du réseau. Toutes leurs décisions sont discutées et votées sur le principe d’un homme-une voix, la puissance économique ou le pouvoir capitalistique ne compte pas. Le capital de l’ensemble du réseau appartient à tous les associés, c’est un capital patient non opéable. Ce livre est le premier ouvrage de référence sur ce modèle d’entreprise. Il en présente la puissance. Il a été rédigé sous la direction de la Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA), armée d’un comité de pilotage. Il a été construit sur le modèle participatif du commerce associé : 40 dirigeants ont présenté, argué et défendu leur modèle avec force conviction !

Le Commerce Associé couv

Il faut arrêter de crier haro sur un secteur que l’on méconnaît. Oui les entreprises de distribution, des enseignes aux centres commerciaux, font oeuvre de progrès pour créer sans cesse de la valeur qui réenchante le monde. Il ne faut surtout pas s’arrêter sur les sociétés qui ne privilégient que la course au profit. Il faut aussi regarder celles qui, chaque jour, font preuve de grandes capacités à « servir le consommateur » (le marketing), à apporter le progrès (l’innovation), à pratiquer l’ascenseur social et à développer la fierté d’appartenance (l’homme), à créer des stratégies où l’efficacité de l’immédiat prime toujours sur des visions hasardeuses à long terme (la stratégie). Au travers de ces 4 domaines, j’exprime pleinement ma très forte conviction « qu’il ne peut exister de miracles dans la distribution entraînant volumes, innovation permanente, marges et pérennité… sans une forte humanité » ; et je le démontre. C’est « la rage au ventre et le génie au coeur » que la distribution avance dans notre monde de plus en plus complexe. Apprenons à mieux observer ses acteurs, ils nous inspireront, bien au-delà du secteur de la distribution, de vraies dynamiques de réussite.